Cordon de laine

Vous vous souvenez des atébas (j’ai appris seulement il y a 4 ans qu’on les nommait ainsi…) ? Ces mèches de cheveux entourées de laine qu’on portait quand on était petites ? Aujourd’hui, je vous propose un principe similaire pour décorer le mur d’un salon, d’une chambre ou enrichir un tissage en lui donnant relief, texture et couleurs.

Vous pouvez en voir régulièrement sur le travail de Maryanne Moodie ou Mandismoothhills par exemple et j’avais déjà exploré la technique sur de tous petits formats, toujours avec la petite touche de fluo qui me tient à coeur en ce moment, en trouvant des rendus tous plus fous les uns que les autres.

Tout d’abord il faut trouver autour de quoi enrouler sa laine ou ses fils coton.

Mon choix se porte sur les brins d’une cordelette défaite. J’aime beaucoup le rendu ondulé que garde la fibre une fois déroulée.

1 – Nouez un brin de laine, de la couleur de votre choix (ici laine noire), autour de votre paquet de cordelettes. Un noeud simple fera l’affaire, puis commencez à enrouler le brin de laine tout autour des cordelettes en serrant bien.

> > Pour un meilleur rendu, je coince le bout de laine restant sous l’enroulade ( c’est le terme que j’ai inventé pour cette technique ! ) . Il deviendra invisible une fois recouvert entièrement.

2- Pour changer de couleur, faites de nouveau un noeud simple que vous bloquerez en enroulant le nouveau brin.

Vous pouvez, comme pour le jersey en tricot, laisser courir l’ancien brin sous votre enroulade. Cela permet de récupérer la couleur plus tard sans avoir à faire de nouveau noeud. Au fur et à mesure, vous pouvez laissez courir plusieurs brins des différentes fibres choisies sous l’enroulade que vous récupèrerez au besoin.

> > Pensez à bien serrer votre enroulade pour ne pas laisser paraitre les brins d’en dessous.

> > Si la méthode est compliquée, coupez à chaque fois la fibre une fois l’enroulade finie puis nouez votre nouveau brin en recouvrant le bout restant de l’ancienne fibre. Recommencez à chaque nouvelle fibre.
A vous de voir ce qui vous met le plus à l’aise !

3- Continuez en alternant, les fibres, les couleurs, les textures. Pensez, toujours, à bien tasser votre enroulade et a bien la serrer. C’est le secret pour que votre ver de laine tienne bien lorsque vous le manipulerez.

4- Une fois la taille du cordon de laine souhaitée atteinte, faites un dernier noeud et rentrez, à l’aide d’une aiguille, le bout du brin restant sous quelques rangs d’enroulade pour le dissimuler. Coupez au raz.

Votre cordon est prêt !

tissage/ deer jane

cordon laine by DeerJane

Il ne reste plus qu’à laisser le cordon tel quel sur un mur, enrouler sur lui-même pour écrire un mot ou le coudre sur un tissage. A vous de choisir !

Sur ce YOLO !

YOLO by deerjane